1959 : Les débuts ...

Albert Gary et son gendre Edouard Roumagnac prennent en fermage la Métairie et les terres appartenant à Monsieur de Javel pour y installer des «bestiaux» destinés à la boucherie.

1995: Rachat

Edouard Roumagnac rachète la Métairie et continue son exploitation.

1996 : Un grand chantier pour deux hommes... un travail de titans !

Edouard remanie la toiture avec son ami Yves Pelfort.
La métairie est un lieu de festivités, de convivialité et le rassemblement des chasseurs durant 30 ans.
Edouard prête volontiers sa Métairie pour de grandes occasions qui marquent les évènements heureux de nos vies
(.... des Noël auprès de la cheminée ! les repas de chasseurs dans la grande salle....).
Depuis sa plus tendre enfance, la fille d’Edouard, Céline, rêve de venir s’installer dans ce lieu magique
face à la forêt et veut « un restaurant ».
Ce n’est pas un caprice d’enfant !
Elle prend son destin en mains, tient bon et fait le nécessaire pour rentrer à l’Ecole Hôtelière de Toulouse.
Ensuite, son diplôme en poche, durant 17 ans, elle fait ses armes chez « Carmen » restaurant incontournable du tout Toulouse.
Des heures durant, des soirées entières Céline et son compagnon Thierry dessinent, conçoivent des plans,
toujours soutenus par leurs proches et il arrive le jour magique, tant attendu où la rénovation peut commencer.
Céline émue, parle des siens avec beaucoup de tendresse et leur rend hommage pour leur soutien et leur présence constante.

2007 :

Thierry technicien de métier, tout en travaillant, à 40 ans, prend des cours et passe son CAP de cuisine en 2007, ... pour pouvoir après ses journées, épauler Céline !!!
Comme quoi certains lieux sont prédestinés..... au rassemblement, à la convivialité...

2008 : L'ouverture du restaurant

Le 22 avril 2008 Céline Roumagnac et Thierry Sauce ouvrent leur restaurant tant rêvé.
Et, devinez qui était dans le jury de CAP de Thierry, ....
le Chef « Jean » qui, un jour, tout à fait par hasard, a recroisé son
chemin et tous les trois se sont embarqués dans cette aventure.

La mairie de paulhac parle de la métairie

A La Métairie vous trouverez, une carte traditionnelle de produits faits « maison »
comme le foie gras, la crème brûlée et leurs produits régionaux adaptés au goût du jour, cuisinés avec une pointe d’espièglerie
et une pincée de fantaisie tout comme...
« le pain perdu à la vanille avec sa glace aux fleurs de sel ou sa compote de pommes maison »
que vous pourrez accompagner d’une cuvée Maëlle du Château Plaisance.
Quel délice de retrouver les saveurs oubliées de l’enfance !

L'équipe: